samedi 11 octobre 2014

Test TomTom Cardio avec Cardiofréquencemètre intégré

Ceci est une mise à jour de deux test : celui du TomTom Runner et du Mio Link, car au final ce TomTom Runner cardio est bien le mix de ces 2 produits.

Et la lumière fut...

Le système est le même que pour le Mio Link, c'est à dire que la fréquence cardiaque est détectée au travers de ces 2 lumières vertes qui illuminent votre flux sanguin.
 A gauche la Garmin 610 avec ceinture, à droite le TomTom Runner Cardio

A droite la Garmin 610 avec ceinture, à gauche le TomTom RunnerCardio, la fréquence est identique
L'explication de la mise en place de la montre, et vous allez comprendre pourquoi il y a un soucis

Alors voici le bilan : j'ai retesté la montre avec la mise à jour  version 1.8.19 du 25/09/2014. Quelques améliorations ont été apporté, mais pour la plupart des corrections et de légères améliorations sans révolutionner le produit.
Mais venons-en au test du cardio. Comme vous pouvez le constater sur le dessin ci-dessus, la positionnement de la montre est un peu particulier. En effet, vous devez porter la montre non pas sur le poignet mais un peu plus haut de manière à ce que le bracelet de la montre ne soit pas sur l'os. Ensuite vous devez bien serrer la montre. Après avoir respecté les consignes d'usage, me voilà parti avec la TomTom au poignet droit et la Garmin 610 au gauche.
Au bout de 600m ma Fréquence Cardiaque s'emballe sur le TomTom pour atteindre 178bpm!! Je n'ai probablement pas assez serré, donc je remets un cran, et cette fois ça serre!!
Du coup sur les premiers km les FC des 2 montres sont identiques, mais une nouvelle fois la TomTom décroche et je me retrouve à 19bpm. Et c'est là qu'intervient le problème du positionnement sur le poignet. En effet lors du test la pluie s'est invitée, j'ai donc mis un blouson pour me protéger, et fatalement pour voir les données de la montre j'ai du remonter ma manche du côté du bras de la TomTom. Avec le balancement des bras, la manche effectue une petite poussée à chaque foulée et à la longue déplace la montre, ce qui entraîne une perte de contact au dos de la montre.
Je n'ai pas voulu serré plus le bracelet car j'étais déjà au maxi avant que ma main ne se mette à gonfler.

Conclusion

Pour résumer, il faut vraiment certaines conditions pour que la mesure de la fréquence cardiaque soit efficace, et lorsque vous portez un blouson il faudra de préférence faire passer la manche par dessus la montre pour garder la fréquence cardiaque opérationnelle. Le fait que la montre soit placée un peu plus haut sur le poignet peu aussi conduire à une certaine gêne. Bref, on retrouve les même avantages et inconvénients que sur le Mio Link, peut être un peu moins marqué. Pour le reste, et c'est quand même le plus important, la mesure est fiable et comparable à celle mesurée avec la ceinture cardiaque, seuls quelques décrochages sont à signaler qui seront plus ou moins gênant selon vos attentes.

MERCI à Fabrice d'ENDURANCE SHOP Tours pour le prêt du matériel


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire