samedi 29 mars 2014

Hors Sujet : Agriculture et Pesticides

Voyons la situation en Argentine (reportage du nouvel observateur le 26/10/2013, visible ici).


L'Argentine empoisonnée par les pesticides ?

"L'agriculteur Fabian Tomasi n'a jamais été formé pour utiliser des protections lorsqu'il maniait des pesticides. Aujourd'hui, à l'âge de 47 ans, c'est un squelette vivant." Ainsi débute l'enquête de l'agence américaine Associated Press (en anglais) sur l'utilisation intensive de produits agrochimiques en Argentine. Diffusé cette semaine, le reportage pointe le manque de régulation et ses potentielles conséquences sanitaires. (Natacha Pisarenko/AP/SIPA)
L'Argentine est aujourd'hui le troisième producteur mondial de soja. Une situation rendue possible par les graines transgéniques fournies depuis 1996 par le géant américain de l'agrochimie Monsanto. Mais l'usage de ces produits chimiques sort parfois du "cadre légal", affirme Associated Press, qui évoque "des dizaines de cas". 
Camila Veron, deux ans, est née handicapée à Avia Terai. "Les médecins m'ont dit que l'eau a pu provoquer cette situation, à cause des poisons qu'elle véhicule", relate sa mère. Dans la province de Chaco, l'agriculture industrielle a explosé dans la décennie qui a suivi l'arrivée des procédés biotechnologiques. Parallèlement, le risque de naître avec des malformations a quadruplé, selon l'agence de presse américaine. (Natacha Pisarenko/AP/SIPA)
Encore à Avia Terai, deux jumelles jouent près de bidons ayant jadis contenu des produits chimiques, aujourd'hui recyclés pour des besoins courants. Les deux fillettes souffrent de troubles respiratoires. "Il peut s'avérer impossible de prouver qu'un produit spécifique a provoqué une affection", note Associated Press. "Mais les médecins appellent à des recherches plus profondes, plus longues et indépendantes pour s'assurer que l'agriculture industrielle ne rend pas les gens malades."  
La petite Aixa Cano, 5 ans, est née pour une raison inconnue avec le corps recouvert de volumineux grains de beauté. Elle aussi vit à Avia Terai, commune agricole où 31% des habitants ont un membre de leur famille souffrant du cancer. En comparaison, à Charaidai, un village d'éleveurs de la même région, ce chiffre se limite à 3%.
Des bidons Monsanto, originellement conçus pour accueillir l'herbicide Roundup, attendent d'être recyclés dans la ville de Quimili, en mai 2013. Les produits chimiques utilisés en Argentine pour l'agriculture se sont multipliés par huit en vingt ans. 
La Suite ici


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire